e-mail : liberturiges(arobase)ouvaton.org

Nous soutenons Hamid et Karim

Hamid et Karim sont deux jeunes Berruyers. Ils ont été interpellés en décembre dans le cadre d’une opération de police dans leur quartier, en pleine rue et au grand jour. Leur seul tort est de s’être retrouvés au mauvais moment et au mauvais endroit, près d’un endroit où ont été retrouvés par la police 600 grammes de cannabis. Arrêtés, placés en garde à vue environ 24 heures, ils ont été relâchés puiqu’aucune charge ne pesait contre eux.

Avant d’être relâchés, la police a voulu les soumettre à un prélèvement biologique (ADN) destiné au Fichier National Automatisé des empreintes génétiques (FNAEG), créé à l’origine pour les délinquants sexuels et les personnes condamnées pour violence. N’ayant rien à se reprocher, n’étant pas poursuivis, n’ayant aucun antécédent judiciaire, ils ont refusé. Ils doivent comparaître le 13 mars prochain au tribunal de Bourges, pour refus de prélèvement ADN.

Ce qui leur arrive peut arriver à n’importe qui d’entre nous (un million de personnes sont aujourd’hui fichées en France !) Nous soutenons Hamid et Karim dans leur refus d’être fichés alors qu’ils n’ont rien à se reprocher.

Nous soutenons Hamid et Karim dans leur volonté de voir respecter leur intégrité et leur liberté individuelle.

A l’appel de citoyens, d’organisations syndicales (CGT, FSU, Solidaires), politiques (les Verts, PCF, PS), associatives (Attac, APEIS, Ligue des Droits de l’Homme, RESF18) du Cher.

Signer la pétition : http://www.refus-adn-bourges.info