Errico Malatesta

(1853-1932)


Sur le réformisme

La fin et les moyens