e-mail : liberturiges@ouvaton.org

Public / Privé
Pour sauver nos retraites,

la grève
  • générale
  • illimitée
  • immédiate !
est indispensable

Vous le savez

Les syndicats le savent

Les patrons et le gouvernement le craignent

Alors, qu’est-ce qu’on attend ?

Des mobilisations partielles, dispersées, réduites à une seule journée de débrayage n’effraient personne, ne servent à rien. Seul un mouvement similaire à celui de décembre 95 est en mesure d’inverser la tendance. En attendant, on nous balade, on nous amuse.

C’est maintenant qu’il faut réagir. Vite et fort. En juillet, il sera trop tard. S’ils parviennent à imposer la réforme des retraites, que nous feront-ils encore avaler ? La casse de l’assurance maladie. Et ensuite ?

Certaines centrales syndicales sont connues pour être proches des positions du MEDEF.
Nous disons que ces centrales doivent être traitées pour ce qu’elles sont : des jaunes ! La recherche de l’unité avec elles est illusoire et ne peut mener qu’au plus démobilisateur des consensus mous.
Nous disons que les syndicats qui temporisent, qui mobilisent du bout des lèvres, qui sont les dupes des jeux de négociations, auront leur part de responsabilité dans un éventuel recul de nos niveaux de retraites.
Nous disons que la lutte est à mener, même sans eux !

Assez de fatalisme !